01.09.2009

Un guide touristique pour les personnes en fauteuil

Cazilhacois de fraîche date, Elian Revel, 26 ans, se fait remarquer en ayant été lauréat du prix Initiative jeunesse organisé par la Banque populaire du Sud et gagnant de surcroît d'une bourse.

Etudiant à l'école supérieure de commerce de Montpellier, avec une spécialisation "management solidraire etdurable", ce jeune homme souriant et dynamique est à l'origine d'une série de guides touristiques européens pour les personnes en fauteuil.

Ce projet est né de l'amour entre une mère, Maryline, et son fils Elian. Il y a trois ans, un accident de moto a transformé leurs vies et la recherche du bon chemin a commencé. Gravement blessée, Maryline s'est battue un an et demi en centre de rééducation pour retrouver un maximum d'autonomie, mais est restée paraplégique. Mais ne croyez pas qu'elle a arrêté de se battre, bien au contraire. C'est une femme de cinquante ans, qui aime la vie, qui se fait plaisir en "enfourchant" (avec de l'aide) un engin motorisé genre trike, qui reste féminine, qui est autonome pour les gestes essentiels de sa vie et surtout qui est entourée d'amour.

Perpétuellement sur les routes de France et d'Europe, ils voyagent beaucoup et ne veulent pas qu'un petit incident vienne tout gâcher.

Ils se sont vite rendus compte que les outils manquaient pour organiser au mieux et à l'avance un voyage touristique. Sur la France, le créneau étant pris par diverses associations, ils se sont attaqués à l'Europe avec déjà six villes visitées à leur actif : Amsterdam, Barcelone, Dublin, Londres, Rome et Venise. Florence et Athénes sont déjà prévues dans un prochain programme. A chaque visite, ils se rendent compte que les outils d'information manquent : accessibilité des transports publics ou privés, entrées des musées, le passage d'un trottoir pour accèder à tout. Certaines informations figurent déjà dans les guides mais souvent, elles ne sont pas traduites en français et donc peu exploitables par les personnes concernées. D'autres renseignements sont erronés et coûtent quelques aventures périlleuses. Enfin, en ce qui concerne les hôtels, elles sont très incomplètes et à découvrir sur place.  Une solution est toujours trouvée mais au cas par cas et en aucun cas, à titre définitif.

Très étonnés de constater qu'il existe des guides touristiques pour les randonneurs, les amateurs de vins,les écologistes, les enfants, mais rien pour les personnes en fauteuil et comme le dit l'adage populaire « on n'est jamais mieux servi que par soi-même », ils ont donc continué de voyager et à collecter eux-mêmes les informations nécessaires et indispensables. D'aventures en aventures, ils ont pris ça comme un "jeu", comme une carte aux trésors des chemins accessibles. Après de nombreuses péripéties, des moments où ça ne passait pas avec le fauteuil, mais toujours à la recherche d'un aute chemin.

Ils ont gardé leurs journaux de marche et se sont dits que tout ceci pourrait servir à d'autres voyageurs handicapés et c'est ainsi que "toujours un chemin" est né. Ils ont constitué une petite équipe et ont décidé de créer des guides touristiques pour les personnes en fauteuil. Ces guides sont à acquérir sur le net, dès le 1er octobre, sur le site www.toujoursunchemin.com, au prix de 9 euros.

IMG_3137.jpg

Toute l'équipe est très fière de présenter les six premiers guides de la série.

Ils ont donné le meilleur d'eux-mêmes pour qu'à présent, les voyages de personnes à mobilité réduite soient accompagnés de vrais guides pratiques.

L'équipe fonctionne sous le statut d'entreprise sociale et les fonds récoltés serviront à la réalisation d'autres voyages pour éditer encore plus de guides et éventuellement rémunérer les salariés de l'entreprise.

Elian participe à de nombreux concours pour présenter ses guides et a déjà gagné des bourses d'organismes tels que le Rotary Club, la Banque populaire ou le Creacc de Montpellier.

Maryline, initiatrice malgré elle du projet, ne sait pas encore ce qu'elle va faire de cette nouvelle vie, différente mais encore riche de rencontres et de choses à vivre. Pour le moment, elle fait du sport avec l'aide d'une kinésithérapeute trois fois par semaine.

Le chemin est encore long mais "il y a toujours un chemin" !

15:30 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : guide |  Facebook | | |