06.08.2011

Un monteur campaniste s'occupe du clocher

Depuis quelques mois, le village ne résonnait plus du "doux" bruit des cloches qui sonnent et les offices, heureux ou malheureux, avaient perdu leurs sonneries et aussi un peu de leur âme. La mise en conformité électrique du clocher a donc été confiée à une entreprise de Trémentines (49).

Vincent, monteur campaniste, doit se faufiler le long d'un escalier étroit puis accéder à un couloir pas moins étroit et enfin pouvoir intervenir sur les deux cloches. Il doit procéder au changement du moteur électrtotintement de la cloche 1 et du coffret électrique. Cette entreprise est spécialiste de l'horlogerie d'édifices depuis plus d'un sicèle et respecte les règles de l'art campanaire.

Depuis longtemps, la plupart des clochers sont électrifiés. A l'intérieur d'un clocher, on trouve une centrale de commande permettant la programmation des offices, Angélus, des sonneries d'heure et la commande des cadrans. Une armoire électrique de sécurité et raccordement des moteurs de sonneries, des moteurs de volée électroniques assurant la mise en volée des cloches avec contrôle précis du balancement.

Ding, donb, belles demoiselles !

001.JPG

Les commentaires sont fermés.