23.07.2012

Une plume en liberté

Dans un village, quelques habitants se trouvent avoir un talent particulier qui provoque de fait une belle rencontre.

Philippe Mariou est l'un de ces talentueux Cazilhacois dans le domaine de l'écriture.

Après un premier livre "Ma passion pour le VTT et la nature" publié en 2006, largement inspiré de son expérience de président du club de VTT du village durant seize ans, il vient de sortir un deuxième ouvrage intitulé "Chroniques d'une France qui s'en va".

MARIOU.JPG

Agé de 53 ans, natif de Couiza, Cazilhacois depuis 1985, travaillant à la mairie de Carcassonne, Philippe Mariou, à travers cet ouvrage, rend hommage à la mémoire de son grand père qui lui a souvent raconté "sa guerre". Ces récits, enfouis dans sa mémoire d'enfant, puis d'homme, ont pu ressortir dans les soixante-quatre chroniques que développe l'auteur dans son livre.

Une France qui s'en va, c'est, d'après l'auteur, une France qui oublie ses valeurs, ses repères, qui se perd dans les méandres de la société d'aujourd'hui en oubliant ses racines et ses origines.

Fellinien dans ses goûts, on peut retrouver la patte de ce grand homme en lisant bien entre les lignes. Bien que chaque chronique soit indépendantes, l'auteur conseille malgré tout à ses lecteurs de les lire les unes à la suite des autres pour bien suivre le fil conducteur qu'il a développé tout au long des 200 pages qu'il a écrites.

"Cet ouvrage", selon lui, n'est en rien autobiographique, même s'il relève, dès le départ, d'un personnage ayant existé en la personne de son grand-père.

Pour mieux connaître l'auteur et ses livres, un blog est à la disposition de tous sous le lien suivant : htt://chroniquesfrance.over-blog.com

12:55 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.