09.10.2012

Louis Vernhes a perdu son dernier combat

C'est le 1er octobre que Louis Vernhes, 89 ans, est décédé et le village était rassemblé pour lui rendre un dernier hommage. Ce petit homme, amaigri, toujours souriant, l'oeil "coquinou" quand il venait saluer ces dames au café le matin au bras de sa fille Roselyne, était bien connu des habitants.
 
Petit par la taille mais grand par les faits d'armes : ancien combattant de la 2ème guerre mondiale, campagne d'Italie (Montecassino). Il a été blessé de guerre en 1944, avait eu deux citations et avait le statut d'invalide de guerre. Il s'était vu délivrer le titre de chevalier de la légion d'honneur en 1955 et la médaille militaire en 1958. Né à Boutin en Algérie, il avait pour ami d'enfance Alain Mimoun. Du même village, ils ont usé leurs galoches sur les mêmes sentiers où ils s'adonnaient au plaisir de la course. Leurs relations étaient suivies. 

photo M. Vergne.png

De la bouche de Marc, son fils, "c'était un papa discret mais juste, présent dans les mauvais moments pour les siens, un soutien permanent". Pour l'avoir mis en danger maintes fois, Louis était un amoureux de la vie, fan de chasse, de cheval et de football. Après le décès l'an passé de son épouse Nadége, Louis a essayé de tenir le coup. Admis en maison de retraite en septembre dernier, il s'est éteint doucement et a quitté ses enfants, ses 3 petits-enfants et ses 2 arrière-petits-enfants.
 
Une famille très fière des faits d'arme de Louis dont médailles et diplômes sont bien à l'abri sous verre. Au travers de tous ces souvenirs et dans le coeur des siens, Louis est toujours là ! 

Commentaires

Hello ton billet est vraiment intéressant mais j'ai le sentiment qu'en bas de page y a un petit problème, la fin est perdue en plein milieu de ton footer Oo !!

Écrit par : Achat nouvelle wii | 16.10.2012

Les commentaires sont fermés.