25.10.2012

Mais que devient le raisin après les vendanges ?

Voilà une question à laquelle a essayé de répondre de son mieux Ana Gonzalez, oenologue du domaine Sarrail.

Les jeunes écoliers du CP-GS de Mme Topage et du CE1-CE2 de Mme Canton sont venus visiter la cave à l'issue des vendanges du matin.

014.JPG

Les enfants ont été tgrès attentifs aux explications complètes d'Ana et beaucoup de questions ont témoigné de leur intérêt.

Accompagnés de parents d'élèves, les écoliers ont largement profité de cette visite et ne doutons pas qu'au repas du soir, chaque enfant aura à coeur d'expliquer à son toçur comment on fait le vin.

Les Trottinaïres sur le circuit Saint Roch à Montolieu

C'est sous un ciel clément que 14 trottinaïres ont parcouru les sentiers du Circuit Saint Roch à Montolieu.

les trottinaires.JPG

Au gré de la randonnée, une vieille chapelle, des capitelles, une végétation luxuriante, des fruits sauvages se sont offerts au plaisir de tous.

19.10.2012

Célestine est partie à l'aube de ses 1O4 ans

La doyenne du village, Célestine Lpez, veuve Gardès, est partie tout doucement le vendredi 5 octobre, de sa belle vieillesse vers des cieux plus calmes.

Seule centenaire du village, elle avait dignement fêté ses 100 ans en 2009, entourée des siens.

Depuis 17 ans, elle habitait chez son fils, Georges, et coulait des jours tranquilles. Jusqu'au dernier moment, elle lisait encore es ouvrages en gros caractères et avait conservé son sens de l'humour.

célestine.png

Après une vie de labeur mais toujours d'humeur égale et agréable, et bien que la vie lui ait apporté trop tôt son lot de malheurs, puisque veuve à 3O ans, rien ne l'a empêché de vivre sa vie, sans jamais oublier de pratiquer un peu de charité chrétienne;

La cérémonie funébre s'est déroulée à Cazilhac tandis que l'inhumation s'est faite à Pomas, commune où Célestine a vécu longtemps et où elle a reçu l'hommage du maire, Jean-Pierre Serrus, et de la population.

Célestine, en tant que doyenne de Cazilhac, laisse donc la place à une autre dame, Mme Delas, 99 ans, une jeunette !

Célestine, vous pouvez vous reposer maintenant, vous avez bien travaillé !

12.10.2012

"Peinture en liberté" a réouvert ses portes

Une vingtaine de membres ont rejoint le club "Peinture en liberté" pour ce début de saison. Malgré l'exiguité du local affecté au club, tous essaient de s'y faire une place pour travailler dans de bonnes conditions. Le Club est ouvert les lundi et jeudi de 14h3O à 17h3O et un jour supplémentaire est à l'étude. La cotisation est à 2O euros pour cette nouvelle saison.

peinture en liberté.JPG

Ginette Folch en est l'heureuse présidente, avec à ses côtés, Lucette Ferrier, vice-présidente ; Monique Ferrier, secrétaire et Anne-marie Gigot, trésorière. La devise de ce club pourrait être : "je peins ce que je veux, comme je veux, où je veux" ... car libre cours est laissé l'inspiration de chacun et tous y développent leur plaisir de peindre.

Journée "classe patrimoine" pour les écoliers

Le 24 septembre, les élèves de Mmes Iglesias et Berthaut se sont rendus à la Cité pour une journée "classe patrimoine", point de départ d'un travail qui sera mené tout au long de l'année scolaire sur le thème des châteaux.

 

visite de la Cité.JPG

Après un jeu de piste dans les venelles pour retrouver la clé du château comtal, une activité de création de boucliers pour les uns, de blasons pour les autres, a été proposée. Une visite du château comtal, lieu de vie du seigneur, a clôturé cette journée instructive.

10.10.2012

Un club discret mais toujours présent

S'il est un club dont on ne parle pas souvent, c'est le club mosaïque. Pourtant, depuis des années, c'est un club dynamique, qui accueille une quinzaine d'adhérentes.

Il est impossible au club d'accueillir de nouveaux membres car il n'est pas possible de pousser les murs du local attribué au club.

mosaique.JPG

Ce club, placé sous la houlette de Claudine Jobineau, est ouvert les lundi et vendredi de 14h3O à 17h. Une exposition conjointe avec "Peinture en liberté" est prévue en fin d'année 2012. Les oeuvres de chaque club seront offertes aux yeux du public.

09.10.2012

Louis Vernhes a perdu son dernier combat

C'est le 1er octobre que Louis Vernhes, 89 ans, est décédé et le village était rassemblé pour lui rendre un dernier hommage. Ce petit homme, amaigri, toujours souriant, l'oeil "coquinou" quand il venait saluer ces dames au café le matin au bras de sa fille Roselyne, était bien connu des habitants.
 
Petit par la taille mais grand par les faits d'armes : ancien combattant de la 2ème guerre mondiale, campagne d'Italie (Montecassino). Il a été blessé de guerre en 1944, avait eu deux citations et avait le statut d'invalide de guerre. Il s'était vu délivrer le titre de chevalier de la légion d'honneur en 1955 et la médaille militaire en 1958. Né à Boutin en Algérie, il avait pour ami d'enfance Alain Mimoun. Du même village, ils ont usé leurs galoches sur les mêmes sentiers où ils s'adonnaient au plaisir de la course. Leurs relations étaient suivies. 

photo M. Vergne.png

De la bouche de Marc, son fils, "c'était un papa discret mais juste, présent dans les mauvais moments pour les siens, un soutien permanent". Pour l'avoir mis en danger maintes fois, Louis était un amoureux de la vie, fan de chasse, de cheval et de football. Après le décès l'an passé de son épouse Nadége, Louis a essayé de tenir le coup. Admis en maison de retraite en septembre dernier, il s'est éteint doucement et a quitté ses enfants, ses 3 petits-enfants et ses 2 arrière-petits-enfants.
 
Une famille très fière des faits d'arme de Louis dont médailles et diplômes sont bien à l'abri sous verre. Au travers de tous ces souvenirs et dans le coeur des siens, Louis est toujours là !