18.04.2011

Le coeur battant, y'a d'la joie !

Quelle belle après-midi, pleine de chants, de joie et de soleil !

Samedi 9 avril, à 14 h les 56 choristes venus tout droit de Vedène, dans le Vaucluse, ont pris place dans l'église pour y rejoindre les 36 choristes du village.

004.JPG

Vers 16 h, petite séance de gymnastique, histoire de détendre tout ce petit monde après quelques heures de route sous le soleil et redonner de l'énergie, au cas où il en auraient manqué mais cela n'avait pas l'air d'être le cas !La petite église du village s'est vite remplie à 17 h, comme prévu, d'un public averti pour les uns ou amateur pour beaucoup, mais tous cnvaincus d'avance de partager un bon moment.

C'est "Y'a d'la joie" qui a eu l'heur d'ouvrir les réjouissances. Suzon Tichit, maître de choeur, a prononcé quelques mots de bienvenue à tous et Mme Romero a rpésenté le programme à venir.

C'est un à un que les choristes cazilhacois ont rejoint leur place tout en entonnant le premier chant. Puis, Anne-marie Rougier, maître de choeur de "le coeur battant" a adressé à tous ses remerciements et présenté sa chorale. Les Vauclusiens, avec beaucoup de technique vocale, ont également offert un répertoire riche et varié, du plus classique au plus original, avec deux chants en Slavon, langue liturgique des orthodoxes et un en zoulou, comme quoi le chant ne connait pas de frontières !

Pour le final, les uns ont entonnné la Coupo Santo tandis que les Audois ont terminé avec E Santo, repris en cheoru par le public, debout pour l'ovation finale.

Accueillis pour la soirée et la nuit chez l'habitant, les Vauclusiens s'en sont retournés chez eux, dès dimanche,n en ayant souhaité que très vite, les Cazilhacois fassent le voyage dans l'autre sens pour partager, de nouveau, un moment exceptionnel, mais toujours de qualité !

14.04.2011

Une belle balade du côté de Greffeil

C'est sous un soleil de plomb, mais heureusement sur un parcours souvent bien ombragé, qu'une dizaine de trottinaïres a profité des bienfaits que la nature offre et en a profité pour une première séance de bronzage estival.

P1040329-1.JPG

De belles pistes, une rivière claire et ondoyante, de la verdure à perte de vue, voilà le panorama du côté de Greffeil.

A l'arrivée, la tentation a été forte de tremper les pieds dans l'eau fraîche et poissonneuse du Lauquet !

27.12.2010

Des courageux malgré la météo du jour !

Avant de se séparer pour la période des fêtes, les Trottinaïres ont organisé leur balade de Noël. Dix-sept marcheurs ont décidé de partager cette belle journée mais il y a eu, tôt le matin, une invitée supplémentaire et inattendue, la neige ! Néanmoins, il en a fallu plus pour dissuader nos courageux randonneurs même si la marche de ce jeudi n'a pas été la plus longue qu'ils aient pu faire par le passé !

005.JPG

Après une heure sur les routes, tous ont été heureux de voir de loin l'enseigne du restaurant qui a accueilli le groupe poçur un délicieux repas où rires et souvenirs évoqués ont été de la partie, juste de quoi tenir jusqu'à l'an prochain !

05.06.2009

Le 2e festival country s'est fait une place au soleil

Cette année, c'est sous le soleil enfin revenu, qu'a pu se dérouler la seconde édition du festival country. Certains se souviendront de la pluie qui tombait, l'an passé, lors de la mise en place des installations sur le site, et de la mauvaise météo générale qui avait freiné la fréquentation.

Cette année, le maire, assisté d'Inès Richard, maire des enfants, a inauguré ce second festival country.

maire cou...JPGLe programme proposé a ravi le public et les amateurs de country s'en sont donnés à coeur joie, au son des différents concerts qui se sont succédés tout au long de la manifestation.

Petits et grands, en marge des spectacles de danse, ont pu profiter des différentes animations proposées : cheval mécanique, toboggan géant gonflable, élastiques, stands, buvettes et restauration. L'accès au festival a été, il faut le souligner, grandement facilité par la fin des travaux du rond-point d'entrée de Cazilhac et le flux des véhicules a pu s'écouler normalement.

Toute l'équipe d'animation et d'organisation pense déjà à la prochaine édition mais, d'ici là, tous auront bien mérité leurs congés d'été !

11:02 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : festival country |  Facebook | | |

26.05.2009

Le Harris-club audois s'installe sur la commune

Quelques retraités, des passionnés, un projet commun et une école de fauconnerie est née à Cazilhac, à l'initiative d'Hervé Julien qui, ayant ramassé un rapace blessé il y a quinze ans, s'est découvert une véritable passion pour la fauconnerie.

C'est donc sur les hauteurs cazilhacoises, sur le CD 304 en direction de Cavanac, que s'est installé cette petite équipe pour créer, d'ici deux à trois ans, une volerie associative pédagogique, sur deux hectares de totale nature, avec un panorama époustouflant à 360 degrés. Pour le moment, beaucoup de défrichage et de déboisement occupent les membres, mais déjà les contours de ce beau projet se dessinent aux yeux des visiteurs. On imagine le futur parcours de l'arboretum, on voit déjà la yourte mongole, on se repère sur la table d'orientation, on devine des bruits dans les volières de reproduction, bref on sent la vie.

Tous les mois, Christian, formateur professionnel, conseiller technique et animateur du club, reçoit des stagiaires venus de partout pour dispenser une formation de fauconnier, tant d'agrément que professionnel, puisqu'on retrouve les rapaces dans l'aéronautique, l'industrie, l'agroalimentaire, le milieu urbain et dans l'agriculture bio. Autant dire qu'ils sont présents partout, même si on ne les voit pas. A terme, la pission principale est de descendre le taux de nuisibilité et de réguler les espèces.

009.JPGOn trouve sur ce site les buses de Harris (d'origine mexicaine), le grand duc d'Europe, la buse à queue rousse (dite de Jamaïque), l'aigle des steppes, l'autour des palombes, les faucons sacre de Jérusalem, etc .

Cette école, unique en France sous système associatif, a pour but aussi d'arriver à ce que les rapaces présents se reproduisent. Il leur a été construit, à cette intention, sur les hauteurs du terrain, deux volières respectueuses de l'environnement, puisque toutes en bois, bien à l'écart, orientées plein soleil, pour que toutes les conditions favorisent le succès de cette entreprise. Pour cet après-midi ouvert au public, le seul bébé avait fait le voyage de Genève à Cazilhac. Agé de cinq semaines, né le 1er avril (mais ce n'est pas un poisson), ce petit hibou grand duc est en phase d'imprégnation et de socialisation.

Cette école de fauconnerie est, il faut le souligner, unique en France et s'autofinance par les stages et beaucoup de bonne volonté de la part de tous. Soulignons aussi que ces "dresseurs" ont participé avec leurs rapaces au tournage de certains films bien connus du public.

Chez les Julien, la relève est assurée : depuis l'âge de quatre ans et du haut de ses 10 ans, Cloé est active aux côtés de son papy et apprend chaque jour les gestes essentiels du fauconnier.

Souhaitons à cette petite équipe de passionnés de mener à terme leur projet, au fil du temps et dans le total respect des rapaces et de la nature et félicitons-les pour cette belle initiative.

Pour tous renseignements : fauconnerie médiévale avec les rapaces et fauconniers du HCA : 04 68 79 63 55 - http://harris-club-audois.org

http://fauconnerie.net - hca@fauconnerie.net

15:01 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fauconnerie |  Facebook | | |

27.04.2009

L'homme aux mains d'or

Quand vous faites connaissance avec Joseph, il reconnaît volontiers qu'il est trop pudique pour bien parler de lui, mais demandez-lui de parler de son art ou bien de vous faire une démonstration de son savoir-faire, et il devient intarissable ! Et c'est donc un véritable travail d'art et totalement artisanal que vous allez découvrir à travers Joseph Corsini, 67 ans. Anciennement conducteur de travaux, suite à des problèmes de santé, cet homme de terrain, au hasard de rencontres passionnantes dans les années 90, découvre, apprend sur le tas et se perfectionne dans l'art de la vannerie. Son apprentissage a débuté avec deux bouts de bois et a fini en une oeuvre "grossière" mais déjà faite entièrement à la main ... et trois bonnes années plus tard, il se débrouille à merveille. Branches de châtaignier, de noisetier ou moëlle et éclisse de rotin ne lui résistent plus guère.

La vannerie est un art ancien puisque l'on a découvert les premiers objets de vannerie il y a plus de 10 000 ans. En France, la vannerie devient rare, même s'il reste quelques endroits où elle se pratique encore. On peut citer le village de Villaines-les-Rochers, en Indre-et-Loire, où la coopérative de vannerie, fondée en 1849, regroupe 70 vanniers, Le Boisle, dans la Somme, ou encore Fayl-Billot, en Haute-Marne où demeure la seule école de vannerie de France.

001.JPGBien que plus à l'aise dans son garage, au coin du feu, vous pouvez retrouver Joseph et ses confections sur Internet (www.corbeillesetpaniers.com) ou encore à la foire de Lézignan-Corbières où il fait volontiers une démonstration sous les yeux du public. Son travail ne doit rien au hasard. Le geste, longtemps appris, est sûr. La main guide le cutter le long des branches et le genou sert d'appui au cintrage de celles-ci.

Joseph fabrique au gré de son envie, de ses idées et envoie même certains de ses ouvrages jusqu'en Australie, en Belgique ou au Canada ! Avec son épouse et son fils Laurent, ils ont formé une association type 1901 (à but non lucratif) dont le seul but est d'au moins payer, par les ventes, les matières premières nécessaires. Chaque objet est unique et mérite son prix. En voyant tous ses paniers et corbeilles suspendus un peu partout dans le garage, ou posés dans la maison, on voyage dans ses souvenirs ou on feuillette ses carnets de voyage : une corbeille à laine comme avait mémé, un panier à fruits si coloré qu'il pourrait venir du marché de Fort-de-France, une guirlande de petits paniers où l'on pourrait cacher ses trèsors d'enfant ...

Si un meuble en rotin vous fait envie et que vous ameniez vos mesures à Joseph, il pourra fabriquer sur mesure une huche à pain ou encore une lingère. Bref, tout est possible !

Alors, si vous voulez prendre une bonne leçon de choses à l'ancienne, allez à la rencontre de cet artisan vannier qui saura vous faire partager l'amour de la matière et du travail fait main !

16:16 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : artisanat |  Facebook | | |

Belle jusqu'au bout des ongles

005.JPGDepuis le 1er avril (et ce n'est pas un poisson), Sylvie Pothier, qui a choisi de rester au village, s'est installée comme prothésiste ongulaire à domicile, sous l'enseigne "follement ongles".

Cette jeune femme, maman de deux enfants, épouse d'un militaire du 3e RPiMa, a suivi sur Carcassonne et Toulouse toutes les étapes de sa formation et a mené à bien son projet longuement mûri, ce qui lui permet maintenant de pratiquer.

Pose d'ongles gel ou résine, décoration d'ongles (nail art), tout est possible pour elle et chacun peut lui confier, sans souci, ses mains mais aussi ses pieds !

Contact au 04 68 76 01 14 ou bien au 06 99 00 99 85.

16:16 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : artisanat-esthétique |  Facebook | | |