26.11.2010

Les écoliers aux urnes pour leurs conseillers

Pour la seconde année, les jeunes écoliers de l'école élémentaire ont procédé au renouvellement du conseil municipal des enfants.

Après un travail pédagogique d'instruction civique enseigné par Pascale Canton, institutrice en classe de CE1, les écoliers ont pu effectuer leur devoir de citoyen et découvrir toutes les étapes concrètes pour ce faire. Il a d'abord fallu choisir les bulletins de vote, aller dans l'isoloir pour mettre son bulletin dans l'enveloppe adéquate, se présenter devant l'urne très officielle, émarger la liste électorale. Trois classes étaient concernées par ce vote : CE2, CM1 et CM2.

Les candidats étaient nombreux dans chaque classe : 11 en CE2, 7 en CM1 et 9 en CM2, ce qui prouve largement le désir d'investissement personnel dans la  vie citoyenne du village de ces jeunes enfants.

007.JPG

Le conseil municipal des enfants est une assemblée de jeunes résidents cazilhacois élue démocratiquement par les jeunes de la commune pour les représenter et faire entendre leur opinion. Les travaux du conseil municipal des enfants reposent sur le bénévolat de ses membres, indépendants de la municipalité et de tout mouvement organisé, ceux-ci s'inscrivant dans les objectifs du conseil municipal des enfants de recherche de l'intérêt général.

L'heure de sortie d'école étant là, il a fallu surseoir à l'élection du maire qui aura donc lieu à une date ultérieure.

Toutes nos félicitations à ces quinze jeunes élus et souhaitons leurs deux bonnes années de travail durant leur mandat !

11.12.2009

Conseil municipal des enfants : l'équipe est déjà au travail

Vendredi 27 novembre, le conseil municipal des enfants, sous la présidence d'Inès Richard, maire, a tenu une assemblée, en présence des quinze élus.

conseille...JPGLa séance a permis d'aborder différents sujets : les dangers d'Internet, les dangers de certains jeux (foulard, apnée), trop souvent d'actualité dans le quotidien des jeunes.

La prochaine assemblée aura lieu le vendredi 11 décembre, à 17 h 15, dans la salle informatique du groupe scolaire.

16:42 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : municipalité |  Facebook | | |

27.11.2009

Renouvellement des élus au conseil municipal des enfants

Le 16 novembre, les élèves du CE2 de Mme Iglesias ont élu trois de leurs camarades afin de les représenter au conseil municipal des enfants, en remplacement des trois membres du CM2, démissionnaires après leur entrée en 6°.

Ont été élus : Arthur Boyer avec 5 voix, Enzol Lesaint avec 4 voix et Lou Sanchez-Bel avec 3 voix.

Le nouveau conseil municipal des enfants ainsi constitué se réunira le vendredi 27 novembre, à 17h, salle du conseil, pour examiner de nouveaux projets.

11:08 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : conseil municipal |  Facebook | | |

07.10.2009

Les viticulteurs de l'Ouest audois plaident leur cause

Isabelle Chésa, conseillère régionale,  est venue aux vignobles de Carsac pour entendre les représentants des viticulteurs de l'Ouest audois quant à la crise du vin qui perdure depuis quelques années déjà.

MM. Bernard, président des vignobles de Carsac, Guiraud et GOuzy, vice-présidents, Depaule, trésorier et Piva, directeur, ont chacun leur tour exprimé leurs doléances et surtout leurs inquiétudes. Plusieurs problèmes ont été abordés pour mieux faire comprendre à Isabelle Chésa l'urgence d'une prise de décisions par les pouvoirs publics.

004.JPGCette année, par exemple, la production est prévue aux alentours de 45 000 hectolitres alors que la capacité habituele se situe entre 55 000 et 60 000 hectolitres. Ce sera donc une très petite année mais de très bonne qualité qui, malgré tout, ne compense plus la quantité manquante.

M. Piva a souligné qu'il y a sept ou huit ans en arrière, les courtiers se battaient pour faire le prix du vin et que ce n'est plus le cas actuellement. Il n'y a plus d'euphorie particulière comme on l'a connu aux temps anciens où la vigne avait encore une valeur marchande. 80% du raisin récolté est prévendu à trois partenaires spécifiques, dans la grande distribution.

Ls vignobles de Carsac ont encore 100 adhérents sur la cave. Tous sont d'accord pour dire que pour le moment, l'Ouest audois a été relativement épargné mais qu'il ne va pas tarder, lui aussi, à être rattrapé par l'arrachage. Le prix du vin ayant été aligné sur les cours mondiaux, le prix à l'hecto est trop bas. Pour faire une comparaison, le merlot se vend au même prix, proportionnellement, qu'en 1987. On sent les viticulteurs résignés sur leur avenir qu'ils voient trop compromis. Il n'y a plus de jeunes pour reprendre les exploitations et encore moins en créer. Non seulement ils ne peuvent en vivrre mais ils perdent de l'argent. Beaucoup survivent grâce au salaire de l'épouse quant elle a la chance de travailler en dehors du vignoble.

Mme Chésa a exprimé le sentiment d'inquiétude qu'elle a ressenti à chacune de ses visites en milieu agricole. Les rendements diminuent depuis trois ans. Des cépages comme le grenache ou le cinsault ont un bon rendement et le rosé se vend bien parce qu'à la mode en ce moment.

Le problème de l'irrigation a également été beaucoup discuté. Elle est nécessaire pour la qualité et le rendement mais elle a surtout un coût et sur ce point, les viticulteurs n'en attendent pas de miracles et là encore, sont sans illusion. Tous craignent qu'on finisse par "irriguer un cimetière" car si le projet d'irrigation n'aboutit que dans quatre ou cinq ans, il sera bien trop tard et on aura enterré le vignoble audois depuis longtemps.

M. Bernard s'est fait le porte-parole de ses pairs pour signifier l'urgence des aides à apporter au secteur viticole et les négociations à mener entre les pouvoirs publics, la grande distribution et les producteurs. La viticulture espagnole s'est vue débloquer des fonds et a fait l'objet de travaux importants avec des financements européens et beaucoup ne comprennent pas pourquoi il n'en est pas de même pour les viticulteurs français. Il y a aussi le problème des produits phytosanitaires autorisés en Espagne mais interdits en France : où est l'Europe ?

Au niveau de la gestion, c'est le caviste qui suppporte la charge financière des stocks. Il n'y a plus de réelle politique agricole depuis vingt ans, pas d'harmonisation non plus dans le monde viticole. Dans peu de temps, si la conjoncture continue, il va falloir envisager des mesures telles que le regroupement des caves.

Aux vignobles de Carsac, de gros investissements ont été faits depuis 1992. La clientèle est locale, certes, mais surtout de passage grâce au tourisme. Les actions du caveau ont permis, chaque année, l'obtention de vins médaillés à différents concours.

Isabelle Chésa a fini ce tour de table en soulignant que le vignoble faisait partie intégrante de la culture et du patrimoine régional. Elle continue sa tournée puis en fera une synthèse qu'elle fera remonter au ministère de l'Agriculture.

10:57 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : viticulture |  Facebook | | |

03.10.2009

Visite technique du nouveau giratoire

Les élus départementaux et les chefs des services techniques du Département sont venus constater la qualité des travaux.

La route départementale 42 est une route classée en 3ème catégorie dans le réseau départemental et constitue un itinéraire privilégié dans la desserte quotidienne des communes de Cazilhac et Palaja.

Le projet a porté sur la secton comprise au niveau du carrefour entre la RD 42 et 142 sur les communes de Carcassonne et Carzilhac. Ce carrefour, par ses divers croisements de flux, le manque de lisibilité et les mauvaises conditions de visibilité présentait un "point noir" qu'il était nécessaire de sécuriser compte-tenu du développement démographique des communes environnantes.

Il faut souligner qu'aux heures de pointe, ce sont 3000 véhicules/jour qui empruntent cette voie. Et donc, pour faire face à ce problème, un carrefour giratoire a été aménagé. Le projet retenu a consisté à un aménagement de la RD 42 depuis l'ouvrage d'art autoroutier jusqu'à  l'entrée de la commune de Cazilhac.

Il se décompose en une modification du tracé en plan et l'écrêtement en long de la RD 42 afin de permettre une meilleure approche du carrefour, le renforcement général de la structure de la chaussée, le déplacement de la conduite d'eau potable sur accotement, la réalisation d'un carrefour giratoire d'un rayon extérieur de 20 m avec une largeur de chaussée annulaire de 8 m. Un aménagement paysager sera réalisé en novembre sur le giratoire puisque dit-on : "A la sainte Catherine, tout prend racine".

002.JPG
L'opération seera à la charge du Conseil général mais l'entretien et l'arrosage seront à la charge de la municipalité de Cazilhac. Le montant de l'opération réalisée par le conseil général s'élève à 475 000 euros.

L'entreprise Colas Méditerranée a été retenue pour réaliser les travaux. Ils ont débuté le 16 mars pour s'achever le 16 juin, soit à temps pour le Festival country, comme cela avait été demandé par la municipalité. Ils ont été réalisés en partie sous déviation de la RD 42 par la RD 142 dans la traverse de Cazilhac.

Des gaines d'éclairage public ont été mises en place afin qu'à moyen terme la commune de Cazilhac puisse éclairer l'entrée de son agglomération.

La visite technique s'est faite en présence de Marcel Rainaud, sénateur et président du consseil général de l'Aude, du député-maire de Carcassonne, Jean-claude Perez, du cnseiller général du canton Marc Deblonde, d'Hervé Baro, président de la commission des routes au conseil général, de M. Pujol, directeur des routes et de l'environnement au conseil général, d'un représentant de l'entreprise Colas méditeraranée et de Jean-Pierre Bru, représentant la mairie de Cazilhac.

11:34 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : travaux publics |  Facebook | | |

26.05.2009

Les jeunes conseillers ont des projets pleins la tête

Le conseil municipal des enfants a tenu une assemblée ce vendredi, à 17 h, dans la salle du conseil, en mairie, en présence de M. Sarrail, de Mmes Delbreil, Stansfield, Musso et Poncet et de dix jeunes élus autour de leur maire, Inès Richard.

002.JPGDepuis la séance du 24 avril, ils ont pu réfléchir aux différents projets qu'ils voudraient voir aboutir et quelques points forts se sont dégagés : opération "bouchons", affiche "poubelle", abris à vélos et skate-parc.

Chaque commission a planché durant une heure sur les thèmes à étudier pour proposer, dans quelques temps, un projet qui se tient : étude, devis, conception et peut-être réalisation.

Tous ont beaucoup d'idées et apprennent déjà les mettre en ordre et à les exposer de façon claire, avec leurs mots, pour des projets qui les concernent directement.

Le conseil municipal des enfants, c'est comme le vin, il bonifiera avec le temps !

01.05.2009

Il y a du travail !

Le conseil municipal des enfants s'est réuni pour déterminer l'objectif des trois commissions mises en place et leur composition. Dans chacune, on trouve un adjoint au maire et trois conseillers.

Les thèmes retenus sont les suivants :

- la vie citoyenne (action en faveur des personnes âgées, protection des piétons, déplacement du monument aux morts) : Chloé Ghiandai (adj), Anaëlle Corcuff, Marion Cuello et Eliott Thiébaut,

Cons_municip_enf_au_travail_IMG_1018.JPG- aménagement du village (piste cyclable, skate-park, aménagment de l'aire de jeu devant l'école) : Timothée Pesquet (adj), Laure Bastide, Sarah Mahiaoui-Puget et Rémy Sorel,

- environnement (propreté du village, toutounettes, protection de la nature) : Estelle Fernandés (adj), Valentine Flamand, Loïc Pothier et Camille Richard.

Ces trois commissions sont supervisées par Melle le maire, Inés Richard.

Une première réunion de travail aura lieu le 15 mai à 17h, avec l'aide des parrains et marraines du conseil municipal.